Pourquoi certains hommes manquent-ils de testostérone ?

Chez les hommes, la sécrétion de testostérone se fait au niveau des testicules. Il s’agit en fait, de la principale hormone sexuelle chez tout homme. Il est donc normal que le manque de cette hormone dans l’organisme préoccupe un bon nombre de personnes. Qu’il s’agisse de la baisse de la libido ou du désir sexuel, les conséquences liées à ce manque sont de plusieurs ordres. C’est pourquoi il est important de se faire une idée sur son manque de testostérone afin d’en comprendre la cause. Cet article vous sera utile pour découvrir les différentes raisons qui peuvent être à la base d’un tel manque.

Le vieillissement

Plus nous vieillissons, plus le taux de testostérone présent dans notre organisme diminue. En effet, en prenant de l’âge, le taux de testostérone décroît naturellement dans notre sang, et ce, de manière progressive. Ce phénomène est appelé l’andropause.

On remarque chez les hommes âgés une baisse considérable du nombre de cellules sécrétrices de testostérone. Cela est dû au liquide interstitiel contenu dans les testicules qui s’appauvrit graduellement, entraînant une baisse des cellules qui peuvent produire de la testostérone. Les Sex Hormone Binding Globulin ou Globuline (SHBG) qui sont produites en quantité considérable quand on vieillit retirent eux aussi progressivement les particules de testostérone, jusqu’à en provoquer la carence.

Les pathologies au niveau des testicules

Le manque de testostérone dans notre organisme peut être dû à une cryptorchidie. Cette absence peut également résulter du manque de testicules dans notre bourse testiculaire. Explicitement, il s’agit de la non-migration du testicule dans l’enveloppe de la peau au niveau du scrotum avant notre naissance.

De la même manière, nous pouvons être infectés par une orchite. Il s’agit d’une inflammation chronique des testicules. Dans de pareilles situations, le taux de testostérone est largement inférieur au taux normal. En outre, la chimiothérapie peut également être à l’origine du manque de testostérone dans notre organisme. Cette pathologie infecte les testicules, ce qui rend difficile la sécrétion d’hormones sexuelles. Le manque en testostérone est aussi très accentué dans le cas où les testicules sont atrophiés pour une raison ou une autre.

Les pathologies au niveau de l’hypothalamus et de l’hypophyse

Dans notre organisme, deux hormones appartenant à la famille des gonadostimulines hypophysaires sont à l’origine de la sécrétion de testostérone. Il s’agit de l’hormone Lutéinisante (LH) et de l’hormone Folliculo-Stimulante (FSH). Pour stimuler les sécrétions hypophysaires, l’hypothalamus agit sur l’hypophyse.

Cette stimulation consiste concrètement à la libération d’une neurohormone : la gonadolibérine (GnRH). Lorsque cette sécrétion est infectée par une pathologie que cela soit au niveau de l’hypophyse ou de l’hypothalamus, la pathologie impacte négativement la production de testostérone. Dans ce cas, on assimile les raisons du manque de testostérone à une insuffisance rénale ou à des tumeurs au niveau des testicules. Dans ces situations où le corps ne peut pallier à la production de testostérone nécessaire, il est recommandé de procéder à l’achat de testostérone.

Le déficit de testostérone peut également résulter du syndrome de Kallmann. C’est un syndrome qui se caractérise par un manque hypothalamique en GnRH. Certaines pathologies inflammatoires comme la tuberculose peuvent également infecter l’hypophyse et l’hypothalamus. En conséquence, l’individu se retrouve en insuffisance de testostérone. La déficience en hormone sexuelle mâle peut aussi être causée par l’adénome hypophysaire et l’hyperprolactinémie. Dans ce cas, on parle de causes hypothalamohypophysaires.

Les causes provenant d’autres pathologies ou d’autres organes

Le manque de testostérone peut être causé par certaines pathologies chroniques qui viennent se loger au niveau de notre foie ou de nos reins. La raison de cette insuffisance pourrait également résulter d’une maladie pulmonaire obstructive chronique. Il en est de même pour les pathologies cardiaques, et l’arthrite rhumatoïde.

Dans certains cas, un diabète de type deux ou un syndrome métabolique peuvent être des causes possibles de l’insuffisance de testostérone. Ce déficit d’hormone mâle peut aussi avoir pour origine l’hémochromatose qui est une maladie génétique caractérisée par un excès de fer dans l’organisme. Il peut également s’agir de l’excès de sécrétion de la glande surrénale (le syndrome de Cushing).

Certains médecins considèrent l’infection VIH, l’hypertension ou l’ostéoporose comme sources du manque de testostérone dans l’organisme masculin. Il en est de même pour le syndrome de Klinefelter, la dystrophie myotonique de Steinert et la présence d’un chromosome X supplémentaire.

Des raisons d’ordres médicales

Le déficit de testostérone dans l’organisme peut résulter d’une intervention chirurgicale au niveau du cerveau. Il peut également être question d’une chirurgie qui a lieu au niveau de l’hypothalamus ou au niveau de l’hypophyse. C’est logiquement dans ce sillage que des traitements médicaux peuvent être source du manque de testostérone. Par exemple, les glucocorticoïdes ou opiacés que nous prenons peuvent entraîner cette insuffisance hormonale.

C’est aussi le cas d’un usage abusif d’analgésiques opiacés ou de stéroïdes, de la prise d’anti-androgènesfisant ou d’œstrogènes. À ces produits, s’ajoutent les antifongiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), et les anticonvulsivants qui peuvent également causer le manque de testostérone.

Par ailleurs, pour nous qui sommes obèses ou qui avons un poids au-dessus de la normale, il n’est pas rare de voir notre taux de testostérone baisser. En effet, nos cellules graisseuses produisent excessivement une enzyme, l’aromatase qui transforme notre hormone sexuelle en œstrogène. L’aromatase est inhibé par le zinc, alors qu’il faut que ce zinc soit non infecté pour favoriser une meilleure sécrétion de testostérone. Le manque de cette substance ne peut donc qu’entraîner un déséquilibre hormonal ce qui peut expliquer un manque de testostérone chez nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *